• Nous survolons en hélicoptère l'endroit où la lave se jette dans la mer. Ce panache de gaz est toxique : sulfure d'hydrogène (acide sulfurique, si vous préférez !), composés soufrés (ça pue !) etc. C'est spectaculaire ! (Hawaii Volcanoes National Park, sept 2006).

    We are on helicopter-flight above the place where lava encouters the ocean. This panache of gas is toxic : sulfide of hydrogen (sulfuric acid), sulphurated compounds (that stinks !), etc. It's spectacular ! (Hawaii Volcanoes National Park, sep 2006).


    votre commentaire
  • La "Chain of Craters Road", d'une longueur de 35 kms entre la caldeira et l'Océan s'arrête brutalement à cet endroit. Elle fut coupée une première fois en 1969, puis remise en service. Elle a été définitivement coupée par la gigantesque coulée de 1988, qui l'a recouverte sur une longueur de 16 kms ! En 2003, une nouvelle coulée (celle de la photo) est encore venue par dessus. (Hawaii Volcanoes National Park, sept 2006).

    The 20-miles-long "Chain of Craters Road", between the caldeira and the ocean, ends abruptly at this place. This road had been cut a first time in 1969, then back in service until 1988, when a huge flow cut it definitively, burying a 9-mile stretch of the road. In 2003, a new flow (shown in the picture) had recovered it once again. (Hawaii Volcanoes National Park, sep 2006).


    votre commentaire
  • Voici le paysage infini que nous offre le Kilauea : des kilomètres et des kilomètres de falaises basaltiques noires, acérées, abruptes, sauvages, vierges de toute vie et qui se jettent dans l'océan. Nous avons la nette impression de ne pas être sur Terre : ici, pas de vie, pas d'herbe, la Nature trop timide ne s'est pas encore aventurée dans cet endroit encore brûlant des fureurs de la Terre... C'est un lieu où l'on se sent vraiment tout petit petit... (Kilauea, Hawaii, sept 2006).


    Here is the infinite landscape which offers us the Kilauea Volcano : kilometres and kilometres of black, sharp, abrupt, wild basalt cliffs, with absolutely no life, who throw themselves into the ocean. We have the net impression not to be on Earth: here : no life, no herb, the too shy Nature did not venture into this place burned by the furies of the Earth... It is a place where we really feel very very small... (Kilauea, Hawaii, sep 2006).


    1 commentaire
  • Ces falaises de basaltes sont toutes fraîches (quelques dizaines d'années), elles nous montrent le colossal volume de lave émis par le Kilauea. C'est un paysage absolument hallucinant, quasi extra-terrestre, dans toute la violence du combat entre la terre qui grandit et la mer qui l'attaque impitoyablement ! Et sachez que ces falaises tombent dans des fonds de 4000 à 5000 m ! (Kilauea, Hawaii, sept 2006).


    This basalt cliffs are young (some dozens of years), they show us the huge volume of lava emitted by the Kilauea Volcano. It's an absolutely amazing scenery, almost extra-terrestrial, in all the violence of the fight between the growing land and the sea wich mercilessly attacks it ! And you got to know that these cliffs fall directly in 4000-5000 meters deep ! (Kilauea, Hawaii, sep 2006).


    votre commentaire
  • Cette spectaculaire arche est le résultat de l'érosion par la mer. Impressionnant, non ? Cette arche est constamment fouettée par les déferlantes et disparaitra dans quelques centaines de milliers d'années. Ce noir brillant est la couleur du basalte quand il se refroidit... C'est un spectacle ... lunaire !! (Hawaii Volcanoes National Park, sept 2006).


    This spectacular arch is the results of wave action (erosion). Impressive, isn't it ? This arch is constantly being pounded by the crashing surf and the wave action has numbered its days...It will disappear in a few hundred of thousands years. This brillant-black colour is the colour of the solidified basalt... It's a scenery... quite lunar !! (Hawaii Volcanoes National Park, sep 2006).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique